vendredi 14 janvier 2011

25 ans de string pour homme

Lors d’une réunion entre amis, avez-vous un jour essayé de lancer la conversation sur le port du string au masculin ? Probablement pas ! Mais sinon, vous auriez, au mieux, reçu un accueil plutôt froid, voire quelques avis très tranchés sur la question du style : » c’est pour les nanas », « c’est un truc de pédé », « le boxer et rien d’autre «, bref rien que des choses positives. Le plus curieux dans cette histoire, c’est qu’il n’est pas impossible que l’un ou l’autre des participants soit lui-même un adepte du string pour homme ! Mais le dire aux autres !!!
Personnellement, il y a plus de vingt-cinq ans que je porte exclusivement des strings, sauf pour les visites médicales. Et encore j’ai parfois oublié de me vêtir d’un slip ordinaire…
Les choses ont cependant notablement changé depuis un quart de siècle, je me souviens au début, dans ma région, à Bruxelles, il n’y avait que quelques boutiques « spécialisées» qui vendaient l’article, et encore avec un choix plutôt restreint, et souvent de piètre qualité.
Fin des années 1990, les grandes surfaces ont également proposé, durant deux ou trois saisons, des strings, souvent en quantités et de qualité moyenne, mais à des prix discount ! Évidemment, il fallait passer à la caisse, déposer ses articles sur le tapis, subir éventuellement le regard amusé ou sévère des caissières, avec le risque également qu’un ami ou un voisin se trouve juste derrière vous dans la même file ! Que d’aventures !
Aujourd’hui, les boutiques de vente en ligne proposent des articles de qualité et dans tous les genres, microstring, ministring, etc.…Pour le plus grand bonheur des amateurs bien évidemment. Ce sont des maisons sérieuses où l’on achète en toute discrétion.
Mais ce qui est également formidable à notre époque, c’est , avec le phénomène internet ,l’explosion de forums en tous genres, ce qui a permis aux amateurs de sous-vêtements « ficelles» de se rendre compte qu’ils étaient nombreux à partager ce plaisir, fini donc de penser que nous étions, peut-être, des cas isolés et un peu farfelus. C’est quand même bon de s’apercevoir que d’autres partagent nos goûts en cette matière. Mieux encore, aujourd’hui, nous pouvons même faire profiter nos amis stringeurs des photos personnelles de nos achats, en visionner d’autres et participer ainsi à la grande communauté des mecs en string.
Certes, il y a encore du travail pour se faire entendre, mais quoi qu’il en soit, longue vie à notre forum des hommes adeptes du string.

2 commentaires:

  1. Mon cher themis, je me reconnais complètement dans ton récit. Nous avons certainement du nous croiser dans les années quatre-vingts en arpentant les galeries du centre de Bruxelles ou encore à l'Inno où il était possible de trouver les célèbres Fredy de la marque Hom.

    Un peu plus tard, dans les années nonante ce sont effectivement les grandes surfaces comme Carrefour qui nous offraient des modèles dont certains étaient assez minimalistes. Chez les frères Clemens et August Brenninkmeijer, autrement dit chez C&A, plus d'une dizaine de modèles différents étaient disponibles simultanément. J'en ai encore une série en soie qui est tout particulièrement agréable à porter.

    C'est aujourd'hui sur Internet que l'on trouve un choix inégalable, mais pour ma part, je regrette le passage par la caissière ou lorsque c'était possible par chez un caissier !

    Au plaisir de te croiser durant les soldes peut-être ?

    tanga

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Tanga,
    Effectivement, je vois que nous avons vécu les mêmes choses au même moment !! Oui, je me souviens du magasin Innovation, c’est du reste là que j’ai acheté mon premier string, le fameux string HOM ! En fait j’avais pris dans le rayon deux boites d’un slip qui me semblait très échancré, un rouge et un noir, mais j’ignorais qu’il s’agissait de string !!À la caisse la vendeuse a ouvert les deux boites et vérifié le contenu, j’étais super embarrassé, d’autant plus que derrière moi, il y avait un couple de jeunes qui m’observaient avec un air un peu goguenard, autant dire que j’étais très gêné ! Mais dès mes achats en poche, je n’ai pas attendu de rentrer chez moi et, dans un café proche de la rue neuve, j’ai absolument voulu mettre un de mes nouveaux strings, ensuite je me suis baladé dans tout Bruxelles avec un plaisir intense ! C’est assurément un des meilleurs moments de ma vie en string.
    À l’époque, il y avait pas mal de boutiques coquines qui s’étaient ouvertes à Bruxelles, ensuite la plupart ont rapidement fermé, et ne restent aujourd'hui que celles de la galerie du centre. Perso je n’y vais plus puisque nous sommes tellement bien servis sur les sites internet. De plus aujourd’hui, il existe même des boutiques internet spécialisées dans le string dentelle pour homme ; or j’en suis assez friand !
    Et bien je te souhaite une bonne journée et très heureux de t’avoir revu sur le Net !

    RépondreSupprimer